Hier soir, un syndicaliste d'une cinquantaine d'années a été retrouvé mort au volant de sa voiture, tué d'une balle en pein thorax ; selon Yves Jégo[1] :

manifestement assassiné par les émeutiers

Dans la bouche du secrétaire d'état, manifestement doit signifier sans témoin, ou affaire classée ?...

Trève et dialogue ?

"Il faut vraiment qu'il y ait une trève dans ces violences", a-t-il souhaité à la sortie du conseil des ministres. Il a demandé "que le dialogue reprenne" rapidement sur l'île, après près d'un mois de conflit social.

Que le dialogue reprenne, oui, mais avec qui ?

  • un secrétaire d'état qui semble sans pouvoir ni parole ?
  • un président de la république qui fuit la réalité et parade dans les médias ?
  • un représentant du MEDEF qui hormis une vague proposition d'augmentation de 150 € par trimestre[2] ne fait rien d'autre qu'émettre un cri d'alarme demandant à ce que tout rentre dans l'ordre ?
  • la présidente de la CCI de Pointe à Pitre, qui a disparue : elle serait en fuite en France depuis les révélations sur l'univers de corruption et de laissez-aller régnant à la CCI et à l'aéroport publiées par le sept mag ?

... Pourtant les petits entrepreneurs semblent d'accord pour accorder l'augmentation de 200 €, minimum pour la reprise selon le LKP...

Pendant ce temps, les collectivités essaient de sortir de la crise en recyclant je ne sais quel fond, afin de garantir 100€ supplémentaires par mois aux plus pauvres, ce que le LKP ne peut accepter...

Quoiqu'il en soit, le LKP et ses supporters ont déjà démontré leur détermination avec plus de 4 semaines de grève générale et des manifestations de plu en plus nombreuses malgré la pénurie d'essence.

Pendant ce temps le conflit se radicalise.

radicaliser : verbe ; durcir, rendre intransigeant

D'où vient cette radicalisation ? Un mouvement peut-il durcir, devenir intransigeant en lui-même ? Vue d'ici, la radicalisation semble provoquéecertains diront orchestrée par l'état avec chronologiquement :

  1. le prefet accompagné de tous les représentants de l'état quitte les discussions préalables aux négociations[3] ?
  2. le secrétaire d'état dépêché en Guadeloupe dans l'urgence annonce qu'il restera jusqu'au règlement de la crise... pour finalement se sauver et renier sa parole à quelques heures et 7500 km d'intervalle ?
  3. le président de la république qui lors de son grand show télévisé n'a pas dit un seul mot[4] au sujet de la Guadeloupe, les Antilles ou l'outremer ?
  4. le 1er ministres qui refuse d'accorder la moindre miette en réponse à des revendications légitimes et justes pour la décence alors que son gouvernement vient d'ccorder des milliards d'aide aux banques[5] et aux industriels automobiles[6]
  5. la modification de la constitution des forces de l'ordre : les policiers (majoritairements locaux) remplacés par des gardes mobiles fraîchement arrivés de métropole[7]

bilan :

  1. dans la journée d'avant hier quelques arrestations
  2. dans la nuit d'hier : des magasins brulés et des blessés
  3. hier soir un mort

et aussi des blessés, dont 3 manblos[8]

Mais qu'est-ce que on attend ?

Depuis des années nous disons ou entendons dire que un jour ça va péter, hé bien ça y est en Guadeloupe c'est parti : ça pète.

Que l'on ne se méprenne pas sur le sens de ce billet: j'écris en père de famille. En père de famille inquiet pour l'avenir de ses enfants et pour le quotidien de sa famille.

Quel parent voudrait que le seul avenir raisonnablement envisageable pour son enfant soit vigile ou caissière ou tout autre emploi sous-qualifié ? Devons nous élever nos jeunes en tuant toute ambition ou bien les condamner à l'exil ? De toute façon les jeunes casseurs[9] qui transforment les barrages en barricades[10] la nuit n'ont même pas cette ''perspective''...

Voilà, j'aurais voulu écrire un billet sur la grandeur d'un mouvement incarné par le LKP : une Guadeloupe debout, la tête haute ; une Guadeloupe unie qui tente de construire une société plus solidaire (ou déjà moins injuste); une Guadeloupe citoyenne et constructives , où des citoyens des prennent leur avenir en main sans tout attendre des politiques. On pouvait sentir ces derniers temps dans l'air, de manière presque palpable, que quelque chose de grand se passait ici. Hélas ces dernières 48h sont tristes le ciel semble s'obscurcir salement.

5ème semaine de grève générale !

Ami lecteur de France ou d'ailleurs, il faut que tu saches qu'en Guadeloupe, sont déjà fermés :

  1. les écoles (en greve depuis le 20 janvier)
  2. lestations services (pénurie de carburant ET de gaz)
  3. l'aéroport (arrêté prefectoral)
  4. la poste (courriers et colis postaux)
  5. l'université (décision du président de l'université)
  6. les supermarchés
  7. L'hopital est quasiment inaccessible et
  8. la Zone Industrielle de Jarry[11] est en état de siège.
  9. ...

On ne peut pas désigner le LKP comme responsable de la mort de l'un de ses membres et personnellement je m'abstiendrai aussi de fustiger le collectif au sujet de la montée de la violence à laquelle on assiste ces derniers jours. La Guadeloupe connaît une montée de violence quotidienne ces derniers mois et l'adhésion que remporte le LKP est certainement liée aussi à ce refus de la violence par les Guadeloupéens.

Mr Jégo fait de nouvelles déclarations, Mr Sarkozy doit recevoir des parlementaires ultramarins...

Dépêchez-vous, ça urge !

Olivyé

Notes

[1] source : lefigaro.fr

[2] soit 50 €/mois, proposition jugée indécente par Yves Jégo lui-même...

[3] devant la Guadeloupe entière qui suivait les échanges en direct sur des chaînes locales

[4] ni une seule question de la part des journalistes invités

[5] co-responsables de la faillite actuelle du monde ;-)

[6] industrie co-responsable de l'état de la planète et emblême de toutes les dérives consuméristes et destructrices de notre société occidentale, et entreprises traditionnellements dure dans la gestion de ses ressources humaines ;-)

[7] ici, on appelle ça des manblos, mot dont l'éthymologie remonte à la commune française et dont l'importation en créole se serait faite par le bais de bagnards français déportés aux Antilles

[8] policier, gendarme ou garde mobile ? Je ne sais pas exactement...

[9] un enfant de onze ans a été trouvé en pleine nuit par la BAC dans un magasin pillé !!

[10] lesjournalistes français en font autant, mais les causes sont certainement différentes...

[11] Le poumon économique de l'île de la Guadeloupe