Cette démonstration met en avant des faiblesses intrinsèques liées à aux autorités de certification (Infrastructures à clés publiques PKI), qui utilisées pour des passeports électroniques pose des problèmes de reconnaissance internationale et donc de souveraineté numérique des nations.

RFIDIOt

Cette démonstration rappelle à quel point le sentiment de sécurité provoqué par l'utilisation de dispositifs technologiques est illusoire et surtout comment la moindre erreur d'implémentation facilite et multiplie les risques de vol ou de falsification des données dématérialisées et stockées sur des supports électroniques.

L'utilisation de l'identification radio (RFID) pour reconnaître les individus est d'ailleurs un facteur de risque supplémentaire :

  1. cela permet une surveillance constante et totale des porteurs puces, de leurs déplacements et rencontres ;
  2. cela facilite les attentats ciblés. le blog hamza.ma invente la Smart-IED bomb ,

attend que une personne spécifique passe pour déclencher la détonation ou disons jusqu’à ce que il ya plus de 10 Américains dans la chambre. Boom.

faux passeport electronique